LIVRES

Accueil · Pouvoirs · Tacal : l'entrepreneur, ami du bourgmestre, en prison pour fraude

Tacal : l'entrepreneur, ami du bourgmestre, en prison pour fraude

La firme TMC tourne au ralenti depuis l’arrestation de son patron. Or, elle a 90% du marché des rénovations dans le logement social louviérois.

Murat Tacal, l’un des principaux entrepreneurs de la région de La Louvière, loge depuis ce 17 janvier à la prison de Jamioulx. Le 22, la chambre du conseil a confirmé son mandat d’arrêt pour un mois. Le patron de la firme TMC, installée à Manage (à côté de La Louvière), est inculpé de faux, usage de faux, fraude fiscale et abus de confiance. Il aurait notamment établi de fausses factures à des sociétés bidons, montées par lui-même.

L’homme ne jouit pas d’une immaculée réputation. Il y a quelques années, des habitants de Trivières (La Louvière) se demandaient s’il n’était pas impliqué dans l’incendie d’une ferme désaffectée où sa firme envisageait des constructions pour le Foyer louviérois.

Aujourd’hui, le sort de la société de logements sociaux est à nouveau lié à celui de Tacal, car TMC a arraché 80 à 90% de l’immense chantier de rénovation du Foyer: 600 logements à retaper avec un subside de 72 millions d’euros versé par la Région wallonne.

Or, depuis l’arrestation de son patron, TMC tourne au ralenti. Et les fournisseurs de la firme hésitent à poursuivre leurs livraisons. L’inquiétude des locataires sociaux est grande.

D’autant que le chantier accusait déjà un fameux retard, car Tacal semblait plus intéressé par l’avancement d’autres constructions. En particulier, des immeubles privés au centre de La Louvière, qui doivent abriter des appartements de très grand luxe, avec piscine, terrasses gigantesques, ascenseurs pour voitures, etc.

Une question intrigue: comment TMC a-t-elle décroché la quasi-intégralité du marché du Foyer? Version officielle: il y a peu de candidats entrepreneurs et les délais imposés par la Région wallonne étaient très courts. Autre fait intrigant: les faits les plus anciens reprochés à Tacal remonte à 2000. Les responsables qui lui ont accordé le marché public n’étaient-ils pas au courant?

Le bourgmestre: «Murat est un ami»

On ose croire que les amitiés politiques n’y sont pour rien. Ni les éventuelles enveloppes distribuées par Tacal (selon une rumeur, les enquêteurs auraient saisi un de ses carnets avec une liste de sommes versées sous le manteau). On est pourtant surpris d’entendre Pascal Hoyaux, bourgmestre PS de Manage et vice-président (démissionnaire) du Foyer louviérois, confier à La Nouvelle Gazette: «Murat est un ami, [son arrestation] m’attriste.» Une amitié construite sur les bancs du club de foot présidé par Tacal.

En tout cas, cette affaire met à mal le mythe de la supériorité du privé sur le public en matière de gestion. Voici un entrepreneur privé qui n’arrive pas à honorer le marché qu’il a obtenu, qui vole en prison pour fraude et qui peut légitimement être suspecté de corruption et/ou amitiés douteuses.

Pour Jan Keijzer, conseiller communal PTB à La Louvière, «cela confirme le bien-fondé de notre revendication: la création d’une entreprise publique chargée de construire et rénover les logements sociaux.Cette entreprise pourrait être créée par la commune, plusieurs communes, voire par la Région wallonne. D’autant que si on prétend qu’il n’y a pas assez de candidats lors des appels d’offre publique, voilà qui permettrait de créer de l’emploi dans notre région sinistrée.»

Marco Van Hees
Publié dans Solidaire, le 30 janvier 2008

01.09.2008. 18:41

 

Commentaires

zmghkfy 08.11.2009. 04:09

HbKfjx kjxlmhdbkbql, [url=http://tbuhkumliito.com/]tbuhkumliito[/url], [link=http://tyrnzshwuczh.com/]tyrnzshwuczh[/link], http://vlyrhgobeczg.com/

No commenting allowed at this time.