LIVRES

Accueil · Fortunes · Lippens · Les rapaces quittent le Zwin

Les rapaces quittent le Zwin

La riche famille Lippens a conclu un accord avec la Communauté flamande: celle-ci va lui racheter la réserve naturelle du Zwin.

Qu'ils ferment seulement leur bec, ces oiseaux de mauvais augure qui caquettent que les capitalistes sont des partisans aveugles des privatisations. Car la famille Lippens, 17e famille la plus riche de Belgique, vient de faire l'inverse: elle a décidé de céder à l'Etat(Communauté flamande et province) la réserve du Zwin et son parc ornithologique. Ceux-ci appartiennent à la Compagnie du Zoute, société immobilière fondée par les Lippens en 1908.

Enfin, quand on dit «céder» à l'Etat, on veut dire «vendre». Motif? «Ce passage du privé au public permettra de réaliser plus facilement les modifications et travaux nécessaires dans la réserve», explique Léopold Lippens, qui est aussi bourgmestre de Knokke, où se situe le Zwin. Selon lui, ces «travaux importants et coûteux ne peuvent être décidés et effectués que par la Communauté flamande.»

Pour financer ces travaux, l'Etat ne pourra pas compter sur ­ prenons au hasard ­ les bénéfices de la banque publique CGER. En effet, celle-ci a été cédée en 1993 à la Fortis d'un certain Maurice Lippens. Cette privatisation a rapporté gros aux Lippens, qui détiennent aujourd'hui une fortune de 457 millions d'euros.

Vous l'avez compris, les Lippens sont des gens à principes: ce qui coûte cher est pour l'Etat, ce qui rapporte gros va au privé. Les pigeons contribuables déboursent, les oiseaux de proie rentable encaissent. C'est peut être pour cela que Maurice Lippens a été choisi par ses pairs pour rédiger un code de déontologie (corporate governance) à l'attention des chefs d'entreprise.

Notons que dans les années à venir, la réserve devrait être agrandie et que les promoteurs ne pourront donc plus rien bâtir de ce côté. Mais avant de revendre le Zwin, la Compagnie du Zoute a pris le soin de lancer ses projets somptueux de construction de nouveaux appartements au bout de la digue de Knokke. Les der des der. On n'ose imaginer les prix de vente.

Marco Van Hees

Publié dans Solidaire le 21-09-2005

17.07.2008. 23:09

 

Commentaires

wklmnxtkenq 23.08.2009. 17:13

nR933Q xzekeslnmxfl, [url=http://siazhwqttalx.com/]siazhwqttalx[/url], [link=http://zxsrucylljmv.com/]zxsrucylljmv[/link], http://onvjzccjsjcf.com/

No commenting allowed at this time.