LIVRES

Accueil · Fortunes · Emsens · Le guide du richard (3) - Famille Emsens

Le guide du richard (3) - Famille Emsens

Mieux vaut être riche de l’amiante que pauvre et atteint de mésothéliome - Leur nom est peu cité dans les procès de l’amiante. Pourtant, ce sont les Emsens qui ont créé Eternit. Et tiré leur immense richesse d’un matériau qui tue. En connaissance de cause!


Où dormir ?

Cher [plusieurs millions d’euros]

Uccle. Walter Emsens – le seul qui soit administrateur des deux groupes familiaux, SCR-Sibelco et Etex ­– est domicilié à Uccle, dans le fameux quartier du Prince d’Orange où l’on trouve, entre autres, la villa bruxelloise de Maurice Lippens.


La villa de Walter Emsens à Uccle. Gageons qu'elle ne contient pas d'amiante.
(Photo Marco Van Hees)

Knokke. Comme Maurice Lippens également, Walter Emsens possède une villa à Knokke, sur la fameuse avenue du Zoute.

Lommel. Parmi les nombreuses autres propriétés immobilières des Emsens (dont de vastes domaines en Brabant wallon), épinglons celle du baron Stany Emsens, située à Lommel (Limbourg) à la… rue Walter Emsens. Du nom de son père et non de son neveu ucclois, bien sûr…


Où faire fortune en quelques heures?

À la maternité. Naître dans une famille fortunée reste la technique la plus simple pour être très riche. C’est ce qui vaut aux Emsens de figurer aujourd’hui au 4e rang des fortunes belges. Au début du 19e siècle, leurs ancêtres sont négociants en sucre à la Bourse d’Anvers. Stanislas Emsens (1853-1912) et Alphonse Emsens (1854-1921), associés à leurs deux autres frères, seront à l’origine de trois sociétés dans un tout autre domaine.

Primo, en 1872, Stanislas crée à Mol une société qui extrait le sable pure de Campine. Aujourd’hui, SCR-Sibelco est le premier producteur mondial de silice et compte 245 unités de production dans le monde. La société est dirigée par Alain Speeckaert, arrière-petit-fils de Stanislas. Son conseil d’administration comptait – jusqu’à son décès en juin 2009 – l’ancien commissaire européen socialiste Karel Van Miert.

Secundo, en 1898, Alphonse fonde une entreprise de ciment, briques et tuiles, qui connaîtra plusieurs fusions (notamment avec CBR) et dont les Emsens ont cédé leurs dernières parts en 1991.

Tertio, en 1905, Alphonse et ses frères achètent à l’ingénieur autrichien Ludwig Hatschek les droits exclusifs d’exploitation en Belgique d’un produitqu’il a fait breveter cinq ans plus tôt. Un composé de ciment et d’amiante qu’il dénomme Eternit. Les Emsens fondent une société – dénommée logiquement Eternit – qui lance une première chaîne de production à Haren. Ils s’associent également à la famille Cuvelier pour lancer Eternit France.

Les générations suivantes poursuivront les affaires. André Emsens (1900-1992), fils d’Alphonse, va faire d’Eternit une véritable multinationale. Puis, les petits-fils d’Alphonse, Etienne Van der Rest et Jean-Marie Emsens, reprennent le flambeau. Aujourd’hui, c’est Jean-Louis de Cartier de Marchienne, arrière-petit-fils d’Alphonse, qui préside le conseil d’administration.


Où trouver une femme à marier ?

Il ne suffit pas de naître riche, il faut aussi conserver sa fortune. C’est pourquoi les riches se marient avec les riches. Les Emsens itou. Ils ont tissé des liens matrimoniaux avec de nombreuses familles: Boël, de Mevius, de Cartier de Marchienne, Nieuwenhuys (descendants d'Ernest Solvay), Limauge, van der Rest, etc.


Où payer moins d'impôts ?

Etex et SCR-Sibelcodétiennent douze filiales dans des paradis fiscaux (Luxembourg, Singapour, Taïwan, Delaware, Suisse). Sans compter le paradis belge: en 2008, SCR Sibelco a réalisé une plus-value de 153 millions d’euros en revendant des actions. Sur laquelle elle a payé zéro euro d’impôt, ces plus-values n’étant pas taxables en Belgique.

Notons que le baron Louis de Cartier de Marchienne, époux de Viviane Emsens, a dirigé à la fois Eternit et le groupe d’éditions et imprimerie Brepols. Ce dernier a conçu naguère un montage fiscal rejeté par la Cour d’appel, mais validé par la Cour de cassation. L’arrêt Brepols (1961), le plus célèbre de la fiscalité belge, offre aux (riches) contribuables le choix de «la voie la moins imposée». Un feu vert aux montages fiscaux les plus tordus.


Comment s’enrichir en tuant?

Les seules usines Eternit d’Italie ont déjà tué plus de 3000 personnes. Et on estime qu’en Europe occidentale, 250 000 personnes auront succombé à un mésothéliome, cancer causé par l’amiante, d’ici 2019. L’Eternit tue, mais a enrichi les Emsens. À l’insu de leur plein gré? Nullement!

La dangerosité de l’amiante est connue depuis 1906. Dès les années 1930, on sait qu’elle est cancérigène. Et en 1965, un rapport accablant établit qu’une exposition, même mineure, est source de mésothéliome. Pourtant, il faudra attendre 1994 pour que la production ne comprenne plus d’amiante. Le groupe Eternit est d’ailleurs rebaptisé Etex l’année suivante.

Pendant toutes ces années, les Emsens ne se contentent pas de fermer les yeux. Ils exercent des pressions. La première preuve de lobbying d’Eternit et du cartel de l’amiante remonte à 1929. Plus les dénonciations de l’amiante vont se multiplier, plus les lobbies s’activeront dans différents pays. Ils vont se coordonner au sein de l’Association internationale de l’amiante, que présidera Etienne van der Rest, petit-fils d’Alphonse Emsens.

Lors d’une réunion d’octobre 1979, il est convenu que «des produits de substitution seront développés, mais les entreprises ne peuvent pas renoncer purement et simplement à l’amiante. Des efforts (et dépenses) importants seront demandés pour soutenir le lobby de l’amiante en Europe, tant vis-à-vis des syndicats que des consommateurs et du monde politique.» De même, une réunion de février 1984 envisage des mesures pour «chercher le soutien de membres du parlement européen».

Bref, les homicides ne sont pas involontaires. Pourtant, jusqu’ici, un seul membre de la famille Emsens a été poursuivi en justice: le baron Louis de Cartier de Marchienne. Et pas en Belgique, en Italie.


Comment se faire anoblir ?

Non seulement, les Emsens ne sont pas en prison, non seulement ils conservent un immense patrimoine, mais ils ont droit aux honneurs. En 2005, les frères Stany, Claude et Gaëtan Emsens, petits-fils de Stanislas Emsens, ont reçu le titre de baron. Tuer serait-il une tâche noble dès lors qu’elle enrichi?

Marco Van Hees

La fortune des Emsens

- Fortune 2009*: 1915 millions € (4e du top 100)

- Evolution 2000-2009: +159%.

- Taxe des millionnaires sur cette fortune: 57385000 €. De quoi augmenter de 100€ par mois la pension de 47820 pensionnés.

(*) Selon les estimations du journaliste Ludwig Verduyn.

08.12.2009. 12:58

 

Commentaires

ymqqrulazgb 08.01.2010. 14:51

3YjqW7 adizsmfdouks, [url=http://jorrpiurnomj.com/]jorrpiurnomj[/url], [link=http://katrfmbsgomq.com/]katrfmbsgomq[/link], http://lcjktnwwmkpl.com/

<< Première < Précédent [1 / 77] Suivant > Dernière >>

No commenting allowed at this time.